Entretien avec Betsy Blair au 27è Festival du Film d’Amiens

Publié le par presse libre picarde


Betsy Blair revient au cours de la deuxième partie de l’entretien sur la question du maccarthysme, sur la liberté de la presse en France et aux USA.
 
La liberté d’après le témoignage d’une dame qui en a payé le prix fort. Betsy Blair fait ses débuts au cinéma en 1947, Sa carrière hollywoodienne prend progressivement son essor, mais sera quasiment tuée dans l’oeuf par la liste noire du sénateur McCarthy. Betsy Blair fut l’épouse de deux figures essentielles du cinéma : Gene Kelly (lors de ses débuts et de sa starification à la MGM) et Karel Reisz (qu’elle rencontre dès l’époque du Free Cinema). Qualifiée de gauchiste américaine black listée par le maccarthysme, l’amie intime de Simone Signoret et de Serge Reggiani, quitte l’Amérique et Hollywood, pour se réfugier à Paris. Elle va parcourir l’Europe, et croiser le chemin de quelques réalisateurs essentiels, incarnant plusieurs manières de voir et de faire du cinéma (qu’il soit d’auteur ou populaire) Betsy Blair a également travaillé avec un autre « exilé » de renom, Orson Welles.


Réalisation : Laffitte mourad, Feodora Génard et FIFA / BNDB 2007

Publié dans culture

Commenter cet article

NADEGE 26/12/2007 16:41

Salut,
merci pour ce trés bon sujet..
et gros ,trés gros carton rouge aux autres medias pas un mots pas une ligne pas une image
sur une grande actrice.

Farida 24/12/2007 12:27

Bravo à vous ,
un trés bon rythme ,de bonnes interventions,
j’attends la suite …
bon courage ..; et à bientôt

Paul 23/12/2007 15:19

Merci pour ce reportage.
Cordialement Paul

Dominique 22/12/2007 17:51

Au hasard de mes "balades" sur le net je viens de découvrir votre site. Félicitations pour vos reportages. J'ai beaucoup aimé aussi les sujets etudiants trop peut couvert par les médias .

Marie -France 22/12/2007 17:45

Un reportage sympathique, une grande dame,
Bravo et merci pour ce sujet
bonne fete à vous
cordialement