Gilles de Robien répond pour diffamation au tribunal d'Amiens face à François Cosserat.

Publié le par Presse indéPicarde

Lors de la campagne électorale de 2008, François Cosserat, conseiller municipal apparenté PC, estime avoir été diffamé par un tract diffusé entre les deux tours par la liste de Gilles de Robien, maire sortant, ex ministre des transports et de l'éducation nationale. Ce tract le mettait en cause directement : «Si vous votez Demailly vous aurez Cosserat et la hausse des impôts en plus ». Par cette démarche, François Cosserat souhaite rétablir sa dignité et celle de la mémoire de René Lamps. Personne dans l'équipe de Gilles de Robien ne revendique la paternité de ce tract, mais celui-ci figure bien dans les comptes de campagne de ce dernier. Gilles de Robien en est-il l'auteur et cette phrase est-elle diffamatoire ? Le tribunal correctionnel d'Amiens, présidé par Mikaël Simoens, a tenu son audience ce vendredi 1 octobre apres-midi. A l'issu des plaidoiries, le jugement a été mis en délibéré jusqu'au 14 octobre prochain pour répondre à ces questions. A la sortie du tribunal Gilles de Robien a laissé Me Hubert Delarue développer sa position, mais c'est François Cosserat qui prendra la parole pour répondre à la presse. Me Michel Szczepanski, son conseil, restant en retrait. Les images et interviews dans les couloirs du palais de justice par Y. Boutillier

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article