Goodyear des risques d’exposition aux produits chimiques?

Publié le par Presse indéPicarde

Le PDG de Goodyear-Dunlop France devrait annoncer début juin 2009 une vague massive de licenciements.

 Une suppression comprise entre 700 et 900 postes sur le site Goodyear d'Amiens-Nord. l'usine,compte actuellement 1400 emplois. Sur fond d’un triste tableau Un manque cruel d'investissements, qui remonte à plusieurs décennies, et des conditions de travail déplorables.
 La direction de Goodyear-Dunlop va une fois de plus faire la une des médias. Presse Indépicarde s’est procuré un rapport confidentiel sur "l’analyse de la prévention et des conditions d’exposition aux produits chimiques".

Un retour sur les fait :
Dans son numéro du mois de mars 2007 << la revue de consommateurs Que choisir>> lâche une bombe à retardement : les pneus Goodyear , et leurs sous-marques, produites en France ou dans les pays de l’Est – présenteraient une teneur en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) huit fois plus importante que ceux de la concurrence. Novembre 2008 le Chsct demande une expertise sur les HAP.A la suite de cette annonce, le Chsct de l’entreprise d’Amiens demandait une réunion extraordinaire du comité d’hygiène et de sécurité en présence de l’inspection du travail. « Nous avons compris que nous étions devant un problème fond, explique Michael Wamen, secrétaire Cgt du Chsct d’Amiens. Nous avions beaucoup de mal à obtenir des protections individuelles et/ou collectives. En discutant avec les salariés, nous nous sommes rendus compte que beaucoup d’anciens, ou d’autres encore en activité, étaient décédés de cancers. L’inspecteur du travail a demandé une étude épidémiologique. »Ce n’est pas tout. L’information des salariés était relativement inexistante et les fiches d’exposition – qui auraient du être délivrées, les HAP étant reconnus hautement cancérogènes – ne l’ont jamais été. « Et, ajoute le responsable syndical, nous avions beaucoup de mal à faire reconnaître les pathologies en maladies professionnelles. » Au bout de plusieurs mois de tractation, le syndicat a obtenu que soit retenu le principe d’une expertise indépendante pour affirmer ou infirmer cette teneur anormalement élevée de HAP.

 ( Un extrait du rapport provisoire en date d'Avril 2009 et qui compte pas moins de 90 pages)
NDLR  La section CGT de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord devrait plainte ce lundi auprès du procureur d'Amiens contre la direction en raison de risques de cancer pesant sur les salariés. «Faire reconnaître les maladies professionnelles avant un plan social»

Publié dans Mouvement Social -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pneu hiver 11/10/2010 11:15



C'est honteux de la part d'un grand groupe comme ça sur le marché du pneu de pas avoir des conditions saines à l'ibntérieur de ses locaux. Surtout qu'ils ont lesm oyens d'avoir de bons locaux
sans risques



Seb 13/07/2009 18:42

Beaucoup de nos camarades chez Goodyear nous ont quittés suite a des cancers , et beaucoup d'autres en souffrent en ce moment j'espère que pour eux et leur compagnes que la direction GY/Dunlop va payé grassement ses crimes pour nous avoir caché les risques qu'ils connaissaient depuis plus de 20 ans !!!

xxxxxx 19/05/2009 10:55

La direction de Good Year - Dunlop se venge.Il faut savoir que ces 2 usines de production de pneumatiques amiénoises sont voisines et réunies par une « join-venture » en 1999.Les relations sociales des deux usines ont été bien différentes en fonction de leur propriétaire respectif.DUNLOP était détenu par des japonais : usine clean, relations sociales plutôt cleanDans la video présenté par Rue89 l'usine DUNLOP ressemble assez à l'usine de Clairoix. (partie textile, et manchettes).pour une unité de production qui manipule du noir de carbone c'est assez propre.Chez Good Year, détenue par des capitaux américains, tout est noir, du sol au plafond, carters et armoires de machines compris ( mais mon témoignage a qq années) .Non pas que cela soit sale, mais tout est peint et même repeint en noir une véritable salle de cinéma. de plusieurs milliers de mètres carrés.Coté relation sociale, le site a toujours connu des grèves dures, la chasse aux syndiqués (restriction d'avancements, non remplacement des délègués en cas d'absence …)Un directeur ayant le seul privilège de pouvoir stationner son véhicule devant la porte d'entrée et de circuler sur une voie de circulation à double sens SVP.Une usine de production de pneumatique n'a rien à voir avec le Club Med, ce sont des manufactures : Même automatisé la production demande de rabouter le bout de gomme à la main, les ouvriers sont payés avec un boni (nb de pneu réalisés par poste).A l'origine les usines fonctionnaient en 3 X 8 du lundi matin au vendredi,deux équipes de SDF (Samedi Dimanche Férié) assurant une production le week-end avec un statut particulier.La direction a souhaité mettre fin à cette organisation du travail pour une organisation dite en 4 x 8C'est à dire pour le personnel de semaine la certitude de n'avoir un week-end complet une fois sur 4 voir moins (quand vous descendez de nuit le samedi le week-end est naze).Le personnel de DUNLOP a accepté plus ou moins, celui de Good-Year a refusé.Camarade BOBO savoure ta chance de vivre au chaud à Paris, de profiter de ta bagnole ou ton Taxi pour partir te ressourcer le week-end en Normandie. Et réfléchi aux souffrances qu'a demandé l'élaboration du véhicule qui te transporte.Je précise que je n'ai été que témoin

bibemdaum 19/05/2009 10:53

GoodyearPatrons voyoux,

poum 18/05/2009 16:57

Rien de sort de ce qui dérange les capitaux...